Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2008

Ayane Ukyo : Desir C Max 3


Le prince et Mio se rapprochent de plus en plus. Cependant le petit frère de Mio ne voit pas tout cela d'un bon oeil.


Billet sur tome 1 et 2

Samedi je suis allée acheter mon manga hebdomadaire, et en rentrant dans la boutique j'ai été accueillie par un tonitruant : ah un Désir C-Max pour la demoiselle. Autant vous dire que je réfléchirais à deux fois avant d'annoncer dans les commentaires d'une certaine boutique d'un certain libraire.

Passé ce moment gênant (on n'a pas idée! mais bon j'assume puisque je vous parle de mes lectures ici de toutes façons), je me suis rapidement replongée dans ce nouvel opus des aventures de Mio et du prince.

Autant le dire immédiatement, j'ai été déçue et gênée. Déçue car au lieu de reprendre le mystère du premier tome sur l'enlèvement, l'auteur a choisi de continuer ses "égarements" du deuxième (ok, cela allait pour un tome, mais je veux savoir!!!). Gênée, car une histoire trouble (suggérée lors du tome 2) se révèle au grand jour entre Mio, son frère et le prince. Tout cela devient franchement glauque et ne fait absolument pas avancer l'intrique.
J'achèterais peut-être le tome suivant, car l'auteur a eu l'audace de finir sur une question haletant!

18:00 Publié dans Bd, mangas | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : manga, ukyo ayane | |  Facebook |

31/08/2008

Ayane Ukyo : Desir C Max

Couverture :
Désir © MAX raconte l’histoire de Mio, une lycéenne qui travaille après les cours pour subvenir aux besoins de sa famille. Un soir, elle intervient dans une bagarre. L’un des protagonistes lui propose de l’acheter après l’avoir embrassée. Le lendemain, l’ancien patron de son père, le richissime M. Jinnai, lui propose de venir travailler chez lui en tant que gouvernante. Mio découvre alors que le fils de la maison, qui est au lycée avec elle,
n’est autre que le garçon qui l’a embrassée la veille. Petit à petit, Mio s’aperçoit que, sous une apparence odieuse, le prince Jinnai cache une terrible culpabilité. Elle passe alors à son service pour l’aider à échapper à de désagréables souvenirs.

Mon avis :
Ce manga aura donc été mon premier "dans le mauvais sens" (le bon pour les puristes, mais que voulez-vous je suis française). Et oui, à force de voir craquer les blogueuses parisiennes dans notre nouveau lieu de perdition, j'ai fini par suivre le mouvement. Comme nous le disons souvent, que voulez-vous la LCA est faible...
Je ne parlerais pas de tous ceux lu depuis (certains n'en valent vraiment pas la peine) mais il semblerait que j'ai une prédilection pour les mangas avec une couverture plutôt roses donc les Shojo. Bon je vais essayer de me soigner et de faire d'autres découvertes, même si les mangas de superhéros ne m'attirent pas, il y a d'autres choix.

Sous son titre un peu racoleur, Desir C max, cache un pitch intéressant : quel secret se cache donc entre Mio (étudiante pauvre) et Jinnai (fils de l'ancien patron de son père)? De plus, il montre un quotidien intéressant du Japon car Mio est malheureusement une lycéenne pauvre qui doit travailler pour aider sa famille.
Le tome 1 permet de dévoiler la base de ce secret, et surtout de poser les relations entre Mio et Jinnai. Relations plutôt violentes, il faut l'avouer, et attention l'éditeur a fait une erreur en mettant le manga à partir de 12 ans, 15-16 ans est bien plus approprié. D'ailleurs l'erreur est rectifiée sur le tome 2, indiqué pour public averti.
Le tome 2 est plus décevant, car le secret est presque totalement laissé de côté, lorsque Mio se transforme en professeur d'humanité de Jinnai : en gros, elle veut lui apprendre comment vivent les gens normaux. L'intrigue n'avance donc quasiment pas, et cela m'a donné l'impression d'un volume pour rien. J'attends donc avec impatience la sortie du volume 3 qui d'après le résumé disponible sur manga news devrait donné beaucoup plus d'indications sur ce fameux secret.

14:26 Publié dans Bd, mangas | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : manga, ukyo ayane | |  Facebook |