Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2008

Stephenie Meyer : Breaking dawn

Couverture :
When you loved the one who was killing you, it left you no options. How could you run, how could you fight, when doing so would hurt that beloved one? If your life was all you had to give, how could you not give it? If it was someone you truly loved?

To be irrevocably in love with a vampire is both fantasy and nightmare woven into a dangerously heightened reality for Bella Swan. Pulled in one direction by her intense passion for Edward Cullen, and in another by her profound connection to werewolf Jacob Black, a tumultuous year of temptation, loss, and strife have led her to the ultimate turning point. Her imminent choice to either join the dark but seductive world of immortals or to pursue a fully human life has become the thread from which the fates of two tribes hangs.

Now that Bella has made her decision, a startling chain of unprecedented events is about to unfold with potentially devastating, and unfathomable, consequences. Just when the frayed strands of Bella's life--first discovered in Twilight, then scattered and torn in New Moon and Eclipse--seem ready to heal and knit together, could they be destroyed... forever?

The astonishing, breathlessly anticipated conclusion to the Twilight Saga, Breaking Dawn illuminates the secrets and mysteries of this spellbinding romantic epic that has entranced millions.

Mon avis :
En français et sans spoiler :)
Et voilà, je connais enfin la fin de cette "saga". Pour rappel, un cinquième volume est prévu mais il s'agit du volume un vu par Edward.
Ce quatrième tome réserve quelques surprises même si l'essentiel de l'intrigue reste logique. Un point m'a particulièrement étonné, je l'étais d'ailleurs tellement que j'ai envoyé un sms à Fashion pour vérifier ma bonne compréhension.

Stephenie Meyer fait plusieurs changements de rythmes qui peuvent agacer le lecteur : deux évenements attendus sont traités somme toutes très rapidement, alors que dans le troisième tiers du livre, une attente m'a également semblée interminable. Qu'attendent ils? Désolée pour cela, il faut soit se mettre à l'anglais, soit attendre la sortie française. En plus des changements de rythme, il y a également un changement de narrateur et si cela m'a gêné au départ, j'ai finalement particulièrement aimé cette partie. Stephenie Meyer a même poussé le professionnalisme jusqu'à adapter les titres des chapitres au caractère de ce nouveau narrateur. Totalement en ligne :)

Côté langue, je n'ai pas ressenti de gêne alors que je ne lis jamais en anglais (cela prouvait ma motivation et ma curiosité). Les phrases sont simples et une fois acquéri les termes de vampires, loups-garous, horde...rien ne bloque la compréhension. Bon, j'ai quand même un bon niveau puisque j'utilise courremment l'anglais pour mon travail. J'ai été une seule fois perdue, mais heureusement une équipe de choc à répondu à mes questions.

Les avis de Fashion, Karine et Yueyin (qui n'a toujours pas écrit son billet) que je remercie toutes trois pour leurs discussions animées en marge de ma lecture. Maijo l'a également lu.

20:00 Publié dans Jeunesse | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : meyer stephenie, roman | |  Facebook |

12/01/2008

Jane Austen : Orgueil et Préjugés


Couverture :
Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d'un mariage: l'héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett qui n'est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ? Si oui, en sera-t-elle aimée ? Si oui encore, l'épousera-t-elle ? Mais il apparaît clairement qu'il n'y a en fait qu'un héros qui est l'héroïne, et que c'est par elle, en elle et pour elle que tout se passe.

Mon avis :
Chers Edward et Jacob,

Il faut savoir dire les choses franchement, trancher dans le vif, sinon la torture se prolonge et est parfaitement inutile.
Bien surs, vous êtes de fantastiques héros de romans, Edward froid comme la glace et également brulant... Jacob chaud comme la braise dans tous les sens du terme. Bien sur, votre potentiel est excellent!

Et pourtant, je suis au regret de vous dire que vous êtes faits battre à plate couture par un vieux de presque 200 ans. Et oui, un vieux sans aucun pouvoir de superhéros, mais un homme un vrai. Un homme fier et pourtant tellement généreux, qui ose prendre de vrais risques en déclarant sa flamme et sait apprendre de ses erreurs.
Toutes les adaptations vues avant la lecture de ce roman n'ont pas rendu grâce à son charme (désolée Colins mais même toi, et pourtant toi aussi...). Fitzwilliam Darcy, ou plutôt Darcy n'est pas seulement ce charme personnifié, il a su se faire aimer de l'héroïne la plus attachante, la plus indépendante de la littérature.

Voilà, je vous l'avoue, même si j'admets pour vous une faiblesse (j'ai adoré le troisième tome que je dois d'ailleurs commenter, et n'attendrais certainement pas la sortie en français du quatrième pour le lire), ma faiblesse est beaucoup plus grande pour Darcy et mon coeur de midinette palpite :)

Littérairement votre,
Stéphanie

Lettre écrite (ou plutôt livre lu) dans le cadre du défi Fashion's Klassik list

07/10/2007

Stephenie Meyer : Tentation

Couverture :
" Tu ne me reverras plus. Je ne reviendrai pas. Poursuis ta vie, je ne m'en mêlerai plus. Ce sera comme si je n'avais jamais existé. " Rejetée par celui qu'elle aime passionnément, Bella ne s'en relève pas. Fascinée par un vampire, comment pourrait-elle retrouver goût à la pâle existence humaine ? Pourtant il faut vivre. Mais Bella n'a de goût pour rien, sinon le danger : alors elle entend la voix d'Edward, et éprouve l'illusion de sa présence.
Comme s'il ne l'avait pas abandonnée, comme s'il tenait encore à elle. Bella échappera-t-elle à cette obsession amoureuse qui la hante ? A quel prix ?

Mon avis :
Après le plaisir de lire le premier opus de cette série : Fascination, je n’ai pas résisté et ai immédiatement enchainé par le second tome. Généralement, ayant autant aimé un premier livre d’un auteur, je suis du genre à dévaliser très rapidement une libraire (enfin avec une carte bleue bien sur, pour le plus grand désarroi de mon banquier :) pour lire les autres romans de cet auteur.
Si je n’ai pas ressenti le même engouement en lisant Tentation, je peux tout de même dire que le plaisir de lire et de suivre les aventures de Bella est resté le même (sans le plaisir de le découverte). Suite à une soirée catastrophe où Bella se blesse devant toute la famille Cullen provoquant des réactions diverses mais sommes toutes normales pour des vampires, Edouard décide d’abandonner Bella. Les Cullen déménagent et Bella se retrouve seule avec son immense chagrin d’amour.
Stephenie Meyer continue sa très belle analyse des sentiments amoureux, et je déconseille cette lecture à toute personne sortant à peine d'une situation identique (le chagrin pas la relation avec un vampire bien sur)
Heureusement, elle finit par se remettre un tout petit peu, et se lie d’amitié avec Jacob (que l’on avait brièvement croisé lors du premier tome puisqu'il était celui qui dévoilait à Bella les légendes de sa tribu sur les sang-froid). Le parallèle entre l’histoire d’Isabella et celui de Juliette est très bien exploité tout au long du roman. Si j’ai pu craintes quelques longueurs dans le deuxième tiers, le dernier m’a tout à fait remise dans le même état d’incapacité à lâcher ma lecture jusqu’à connaitre la fin :)
Le troisième tome devrait sortir en VF d’ici la fin de l’année. Je n’ai pas encore pu décider si je tiendrais jusque là ou si vais craquer pour l’édition anglaise avant :) Une série à lire d’urgence en tous cas ! :)

02/10/2007

Stephenie Meyer : Fascination

Couverture :
Bella, seize ans, décide de quitter l'Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, délurée et amoureuse, pour s'installer chez son père, affectueux mais solitaire. Elle croit renoncer à tout ce qu'elle aime, certaine qu'elle ne s'habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l'anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d'une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? A la fois attirant et hors d'atteinte, au regard tantôt noir et terrifiant comme l'Enfer, tantôt doré et chaud comme le miel, Edward Cullen n'est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine. Entre fascination et répulsion, amour et mort, un premier roman... fascinant.

Mon avis :
Alors que le troisième tome de cette série n'est pas encore disponible en français, je viens de finir le premier. Et j'ai déjà acheté et commencé le second :) Même si je n'aime pas lire en anglais (l'anglais est ma langue de travail), je pense ne pas résister à la tentation et acheter également le troisième très rapidement.
Pour faire un parallèle avec le cinéma, il s'agit d'un bon gros blockbuster avec toutes les ficelles du genre, mais qu'est ce que cela fait du bien! :)
Plus qu'une histoire de vampire, j'ai plus été passionnée par la relation entre ces deux mondes qui auraient du se croiser violemment (Isabella l'humaine et Edward le vampire) plutôt que de s'attirer autant. L'histoire est racontée par Isabella. Il m'est arrivé de rire (alors que rien n'est drôle là-dedans), mais c'était plutôt de plaisir à être ainsi happée par l'histoire. Vicitme consentante de rebondissements aussi prévisibles, et pourtant j'étais tenue en haleine. La fin n'est somme toute anecdotique par rapport au chemin.

Bizarrement alors qu'Edward est décrit sous toutes les coutures par une Isabella totalement obsédée , je suis incapable de lui donner un visage. Chose extrêmement rare, puisque j'ai un rapport très visuel avec les personnages des romans. Peut-être parce qu'il n'est pas brun! :)
Un vampire blond quelle idée! :)
J'ai apprécié les nombreuses descriptions olfactives et gustatives (même si les sujets de ces descriptions peuvent sembler discutables, mais bon il s'agit d'un livre de vampires)

Le livre a déjà été énormément lu et commenté sur les blogs, voici une mini sélection non exhaustive (n'hésitez pas à donner le lien de votre critique dans les commentaires) : Flo, Lilly et Allie.