Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2010

Li-Cam : Lemashtu, Chronique des stryges

C'est officiel, je suis véritablement une lectrice à romancière. Non que dans ma liste d'auteur chouchou, il n'y ai pas d'homme, mais sans savoir pourquoi, mes supra, hypra, méga coups de coeur littéraires sont presque toujours écrits par des femmes. Des noms? Edith Wharton, Colette,, Les soeurs Brontë, Jane Austen, Laurence Tardieu, Solenn Colleter (et le deuxième roman alors?), Ange (ok là c'est un duo masculin/féminin) et maintenant Li-Cam.

J'ai découvert Li-Cam dans un recueil de Griffe d'Encre, la Terre. Sa nouvelle du Golem m'a marquée, la profondeur des personnages, le côté décalé de l'histoire, tout m'a ému et plu (avais-je encore besoin de le dire). Après une rencontre à Epinal, j'ai lu La petite Bébeth, et là encore, sous le charme.

Bien sur, lorsque Lemashtu est sorti, en bonne fan, je l'ai immédiatement acheté. Et bien sur, en bonne LCA, il a attendu et pris la poussière dans ma PAL. Etant en ce moment, enfin je le suis assez toujours d'ailleurs, donc étant à un moment assez très portée vampires, je l'ai extirpé de ma PAL. Autant le dire tout de suite, il m'a "duré" deux jours, et j'avais du mal à le lâcher. Les coups de cœurs sont ainsi qu'ils trainent dans la PAL et on fini toujours par se demander pourquoi on ne le as pas lu tout de suite!

Lire la suite

03/08/2008

Les auteurs passent à table : Li-Cam

Il y a deux jours, je vous parlais de mon enchantement ressenti à la lecture de sa nouvelle La petite Bébeth, lors de notre rencontre à Epinal, Li-Cam avait accepté de répondre à mon questionnaire et passer à table.

1/ Êtes-vous un bon vivant qui aime la bonne chère et le bon vin ? Aimez vous cuisiner?
Je suis malheureusement d'une sobriété alimentaire et viticole des plus déprimantes.
Ma relation avec la nourriture à toujours été assez compliquée et c'est encore complexifiée ces dernières années. Je ne dirais pas que j'aime la bonne chère et le bon vin, il y a par contre des aliments auxquels je ne peux pas résister comme notamment :
- Les pizzas de ma maman
- Les sushis
- Le chocolat noir
- La confiture de lait

2/ Quelle est votre madeleine de Proust
Des petits beurres écrasés mélangé avec du lait froid ...

3/ Quel est votre diner idéal?
Sushis
Lotte au lait de coco et citron vert
Tarte au chocolat noir
Café - chocolat noir et cigarettes.
Boisson : thé vert

J'aime les repas en comité restreint : le sourire de quelques amis, autour d'une tabble de jardin éclairée à la lumière des bougies, suffit amplement à mon bonheur.

4/ Avec qui aimeriez vous diner?
Pour les vivants, j'aimerais partager un repas avec Pierre Bordage ou Terry Pratchett ou encore Neil Gaiman.
Je ne manquerais pour rien au monde un diner avec le fantôme de Lewis Caroll ou d'Oscar Wilde

5/ Ecrivez vous le ventre vide ou le ventre plein?
J'écris plus volontiers le ventre vide, avec un thermos de café à portée de main.

Je connais au minimum une blogueuse qui serait partante pour le diner avec Neil :)

01/08/2008

Li-CAm - Laura Vicedo - Philippe Aureille : La petite Bébeth



Couverture :
Bébeth n'a que 8 ans. Elle est petite pour son âge mais grande dans sa tête. Encore trop jeune pour vraiment comprendre le monde qui l'entoure, elles pressent déjà le chaos et les paradoxes de la vie...
Cette compréhension précoce des enjeux de la condition humaine, toutes ces idées qui tournent dans sa tête -et auxquelles personne ne semble pourvoir répondre -sont les sources d'une angoisse qui la contraint à se réfugier dans un monde chimérique, mélange entre rêve et réalité, où la maladie, la mort, l'échec ne sont que des artifices de l'esprit, comme tout le reste.

La collection " Petite Bulle d'Univers " est le terrain de rencontre entre un écrivain, un plasticien et un graphiste. Pour ce troisième numéro, Li-Cam, Laura Vicédo , Philippe Aureille nous offrent une vision émouvante et personnelle de l'imaginaire enfantin autour du thème du " recyclage ".

Mon avis :
En lisant l'anthologie La terre, je suis tombée sous le charme de la plume de Li-Cam. J'ai eu la chance de la rencontrer lors du salon des Imaginales et sur les conseils de Jeanne-A Debats, j'ai acheté la nouvelle graphique La petite Bébeth.
Ici j'ai retrouvé avec plaisir (mais pour un trop court moment encore une fois), l'univers poétique que sait créer en quelques lignes Li-Cam. Par touche de mots, sans qu'on s'en rende compte, un univers est créé, borderline mais touchant. Et grâce à ce format de nouvelle graphique, le texte est illustré par de très belles compositions de Laura Vicedo et Philippe Aureille sur le thème du recyclage. Je trouve que ce thème fait excessivement bien écho à celui de l'imaginaire enfantin support de la nouvelle.
Peu à dire car le texte est court et agit comme un sortilège qu'il faut découvrir par soi-même.

Le site de l'auteur