Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2008

Les auteurs passent à table : Paul-François Husson

Après Sollenn Colleter, Paul-François Husson a accepté de passer à table. Paul-François est l'auteur de Crystal, dont j'ai parlé hier. Merci à lui :)

1/ Êtes-vous un bon vivant qui aime la bonne chère et le bon vin ? Aimez vous cuisiner?
Gourmand moi ?... Noooon. Je délaisse un instant la surveillance maniaque de ma ratatouille pour ce petit questionnaire culinaire. Oui j'aime déguster, découvrir, parfois dévorer, surtout partager. Une verrine à la mode avec un verre de champ' ou une tartine de rillettes avec un St Amour. Oui j'aime cuisiner. Gratin Dauphinois, Couscous, Blanquettes.... Faire la tambouille est long moment de solitude, mais il serait indécent de passer à table seul. Seuls les grands coupables passent à table, encore faut-ils qu'ils aient été bien cuisinés. Bref, s'il existe une écriture culinaire je ne l'ai pas encore rencontrée; malgré cela je n'ai pas pu m'empêcher de glisser des bribes de recettes et un copieux repas norvégien au menu de Crystale.

2/ Quelle est votre madeleine de Proust
J'avoue avoir encore au palais le fruité râpeux d'un St Véran tiré d'un vieux fût par un vigneron qui l'était tout autant. Le vieil homme me fit goûter la première lampée de vin de mon existence. J'étais un jeune stagiaire portant la caméra d'un documentaliste dans le Mâconnais. Le gratin dauphinois reste imbattable dans la catégorie "séquence-émotion". De la découpe de patate à la sortie du four, c'était une cérémonie quasi religieuse et une bonne raison de prolonger les journées en famille. Car chacun sait, c'est toujours dans les cuisines que se disent les choses importantes.

3/ Quel est votre diner idéal?
Le prochain, tout comme la prochaine lecture...

4/ Avec qui aimeriez vous diner? Vivant ou mort, connu ou inconnu, avec qui aimeriez vous discuter autour d'une bonne table?
Je taillerais bien une bavette avec Pantagruel.

5/ Ecrivez vous le ventre vide ou le ventre plein? Avec un verre d'eau ou autre à côté?
Une nappe blanche à la clé est parfois un bon moyen de trouver le courage d'aller jusqu'au bout de la page blanche.
Bon appétit !

09/03/2008

Paul-François Husson : Crystale

Couverture :
Dans la nuit sans fin du grand nord norvégien, l'auteur du massacre des majorettes peut-il être ce personnage incroyable que hantent les mythes scandinaves ? Ce terrifiant voyage au cœur des paysages glacés impose le plus original des auteurs de thrillers français : Paul-François Husson.

Mon avis :
Comme je l'ai déjà écrit, je ne suis absolument pas une spécialiste des polars, donc c'est avec curiosité que je me suis plongée dans la lecture de Crystale. Et je dois avouer que les 40 premières pages ont été laborieuses. J'étais dubitative par le personnage d'Angèle, photographe envoyée malgré elle dans le grand nord norvégien pour suivre une troupe de majorettes. Angèle m'énervait avec sa phobie du froid et je n'avais pas vraiment envie de suivre plus loin ses aventures.
Et puis il y a eu le premier meurtre, et là le plaisir de lire est subitement apparu. (hum, à votre avis, devrais-je m'interroger sur le plaisir de lire qui apparait juste au moment où une majorette est tuée? :p)

Fini les considérations métaphysiques sur les méfaits du froid (d'ailleurs c'est bien le froid!) et bienvenu dans un jeu de massacre.
Je me suis vite attachée au personnage du policier alcoolique mais perspicace, le nommé Bjorn, même si il est un peu caricatural (enfin cette impression est peut-être du au matraquage publicitaire en cours sur le prochain film de Daniel Auteuil).
Mais tout ceci n'est pas très grave, je suppose qu'à force de lire des policiers, je retrouverais souvent des policiers un peu imbibés...

L'intrigue est passionnante et pendant un moment je me suis interrogée sur l'identité de l'assassin au point de soupirer à chaque fois que je devais interrompre ma lecture. A suivre les pas de Bjorn, j'ai fini par comprendre environ 100 pages avant la fin qui il était mais curieusement (ou heureusement) mon plaisir n'a pas faibli puisque un autre suspens a pris place!