Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Joseph Czapski : Proust contre la déchéance | Page d'accueil | Billet à caractère "On compte sur vous!" »

01/03/2011

J.R. Ward : L'amant ténébreux (La confrérie de la dague noire 1)

51iO8%2Bojc4L._SL500_AA300_.jpgUne guerre fait rage à l'insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. A sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable... L'un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille, une magnifique jeune femme, une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c'est à Kolher qu'il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien...


Il y a quelques semaines les mails sur les lectures des copines se sont retrouvés agrémentés de références à un certain vampire vêtu de cuir noir du nom de Kolher. Les dits mails étaient pleins de gloussements, de "c'est pas possible!" et de "je n'en peux plus de rire". J'étais à l'époque en panne de lecture, et même si le genre vampirique me plait, je me demandais bien ce qui pouvait déclencher de tels éclats de rire. J'avoue (oui encore, c'est décidément le temps des confessions, certainement du à la fin d'un hiver finalement pas si horrible que cela, mais c'est un autre sujet), donc je disais j'avoue que j'étais dubitative et quand Chiffonnette m'a prêté son exemplaire, il est allé rejoindre ma PAL.

Caro[line] a du penser qu'il manquait vraiment quelque chose à ma culture, puisqu'elle a décidé, en fervente défenseure de la littérature de m'offrir le livre. Je venais de lire Samba pour la France et Proust contre la déchéance, il m'a semblé donc nécessaire de varier les plaisirs (le mot est des plus approprié) et de me pencher sur ce fameux Kolher. Enfin, se pencher, c'est vite dit, puisque Kolher est un vampire de 2m10, habillé de cuir noir et lunettes noires. J'avoue que la réunion mâchoire carrée, cuir noir et lunettes de soleils m'a quelque peu déstabilisée puisqu'elle m'amenait systématiquement au début de la lecture à cette vision.

terminator.jpg

On peut faire mieux comme fantasme!

Heureusement j'ai vite appris que Kohler portait également une queue de cheval (ben oui, c'est plus sexy pour les scènes d'Amouuuur débridé!) donc je fut vite soulagée. Malheureusement, en tapant "homme, cuir noir catogan" sur google images, vous trouverez plus souvent un portrait de Karl Lagerfeld ou Francis Lalanne qu'une digne représentation du vampire pas content, donc j'arrêterais ici pour les images! De toutes façons, c'est un blog de lecture donc de littérature ici, cher visiteur. Et c'est là que le malaise revient, les ricanements et "noonnnn" dont moi aussi j'ai été prise à la vision (je n'ose même plus employer le terme de lecture) de ce .... comment dire... volume reliant des feuilles comportant des signes! Parce qu'il faut être franche, c'est mal écrit, c'est ridicule comme une série Z, l'histoire tient dans un mouchoir de poche et les personnages sont caricaturés à l'extrême. D'ailleurs l'histoire n'est qu'un prétexte pour enchainer des scènes coquines, les unes après les autres. Ben oui après un mauvais départ, les deux héros sont irrésistiblement attirés l'un par l'autre.

Pourtant cela avait vraiment mal commencé, "C'est alors qu'elle aperçut l'homme. Adossée au mur dans le fond de la cour, cette forme sombre était bien plus massive que les ombres familières projetées par les poubelles et la table de jardin couverte de mousse.

...

L'homme avait bougé.

Merde!

Il avançait dans sa direction.

(Quelle tension, quel suspens!)

....

Toujours allongée sur le dos, Beth repoussa de toutes ses forces les draps avec ses jambes pour fuir le plus loin possible de lui. Il était gigantesque, les épaules aussi larges que des poutres, les jambes aussi massives que le buste de Beth. Elle ne voyait pas son visage, mais son air menaçant était comme des revolver pointé directement sur son cœur.

Gémissant, elle roula au sol et rampa pour lui échapper, se râpant les paumes et les genoux contre le parquet de bois dur. Derrière elle résonnaient les pas de l'homme, lourds comme le tonnerre."

Je sais, je sais, rien que la lecture de cet extrait vous donne envie de vous précipiter chez votre libraire et finalement vous aurez raison, car pris au second degré (hum je ne suis pas certaine qu'on puisse de toutes façons le lire au premier), c'est hilarant. Vous saurez enfin quelle est la partie la plus dure de l'anatomie d'un homme (on répète pourtant tout le temps que ce n'est ni un muscle, ni un os :o))

A des fins totalement scientifiques, évidemment, personne n'aurait le tome 2? :)

Chiffonnette a tellement aimé qu'elle l'a même utilisé pour une citation du jeudi, Hydromielle lui attribut un 8/10, même si elle s'en défend Unoindeblog a adoré le langage des vampires mais pas que, Bladelor a également aimé et l'avait lu avec Cécile, Lily, Azilis, Stéphanie et Mariiine, et je peux témoigner que Fashion se souvient de la place des scènes hot du roman sous l'oeil très intéressé de Karine:)

et Cao[line] a pris l'engagement de le lire en 2011, vivement :)

Commentaires

Ha ouiiiiiiiiiiii, je n'avais pas fais le rapprochement avec Terminator, mais maintenant que tu le dis...... ;-))

Écrit par : Hydromielle | 01/03/2011

Répondre à ce commentaire

Bon et si je le lisais maintenant moi aussi ? Je suis morte de rire en tout cas !

Écrit par : Stephie | 01/03/2011

Répondre à ce commentaire

J'en ai lu trois et puis j'ai laissé tomber. C'est vraiment sympa comme série mais à force je me suis lassée. Dans le même genre pour le moment je lui préfère la série de Kresley Cole, Les ombres de la nuit.

Écrit par : bladelor | 01/03/2011

Répondre à ce commentaire

Tiens, moi, une telle description me ferait plutôt penser à Wesley Snipe dans Blade, ce qui se rapprocherait plus du thème du livre ;) Par contre, malgré toute cette "sexytude", je ne suis toujours pas tentée par cette série de JR Ward ;) mdr !!!

Écrit par : Joelle | 01/03/2011

Répondre à ce commentaire

@Hydromielle : n'est ce pas :)
@Stephie : ouiiiiiiiiiiii qu'on rigole ensemble :)) Remarque nous n'avons pas besoin de Kolher :)
@Bladelor : je pense qu'il ne faut pas abuser et espacer les lectures pour éviter la saturation. Mais cela se lit très vite au moins :)
@Joelle : Mais comment peux tu résister? :)

Écrit par : Stéphanie | 01/03/2011

Répondre à ce commentaire

Tant de muscles et de cuir, ça fait un peu peur. Mais quand on pense que l'avion a été détourné pour le Groenland, disons que ça change les idées, hein! Et maintenant, c'est over malin, je veux le lire. Mais en VO quand même, je vais pas supporter un truc pareil en traduction!

Écrit par : Karine:) | 01/03/2011

Répondre à ce commentaire

Mhhhhhh, le charme ineffable de Kohler... J'en ris encore! :-)

Écrit par : chiffonnette | 01/03/2011

Répondre à ce commentaire

@Karine:) : tu comprends maintenant pourquoi j'étais si concentrée, il faut dire aussi que les discussions sont difficiles avec des bouchons dans les oreilles :)
@Chiffonnette : on attend encore ton billet d'ailleurs! :)

Écrit par : Stéphanie | 01/03/2011

Répondre à ce commentaire

Je confirme, je me souviens encore de la place des scènes hot. On se demande bien pourquoi. Ah peut-être parce que c'est le grand intérêt du bouquin, tiens. :-))

Écrit par : fashion | 02/03/2011

Répondre à ce commentaire

@Fashion : ou parce que tu es une coquine :))

Écrit par : Stéphanie | 02/03/2011

Répondre à ce commentaire

LOL trop fort le rapprochement :)))

Écrit par : comparatif santé | 04/03/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.