Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Cinéma : Donne-moi ta main | Page d'accueil | Jean Teulé : Les lois de la gravité »

02/09/2010

Le jeudi c'est citation : L'Irlande dans un verre de Pete McCarthy

Le jeudi c'est citation! Chiffonnette a décidé d'initier une nouvelle habitude afin de réhabiliter le jeudi.

citation jeudi.gif

Après avoir vu la comédie romantique Donne-moi ta main, j'ai eu la bonne idée d'extirper de ma PAL L'Irlande dans un verre, que j'avais voulu lire, il y a deux ans pour la Saint-Patrick. En fait, le livre n'était disponible que sur commande, mais le libraire de I love my blender était tellement enthousiaste en parlant de ce livre (dont j'avais trouvé, par hasard, le nom sur internet en tapant d'obscurs mots clefs où Irlande et pub devaient être mêlés (que voulez-vous, je ne bois pas de bière mais les planchers douteux et les comptoirs exercent sur moi une véritable fascination, telle une Bella devant son Edward, je sais elle était facile à ma décharge, je viens d'écrire comédie romantique!))... donc je disais que le libraire de I love my blender a eu tel un enthousiasme communicatif que je suis passée outre le prix et le poids du précieux volume.

Comme d'habitude, le livre a fini par prendre la poussière dans ma PAL avancée (sur ma table de nuit, de toutes façons, il faut bien cacher la lumière du radio-réveil!) pour ensuite rejoindre la PAL bibliothèque (oui, j'entends UncoindeBlog qui rigole avec d'autres, mais il faut le dire amasser des livres dans un 50m² nécessite un minimum d'organisation, et surtout d'accepter d'égarer temporairement ses livres). Et comme d'habitude, quand un livre de ma PAL extirpé de ma poussiéreuse PAL finit par m'enchanter , je me demande ce qu'il m'a pris et je me rappelle "qu'il en est des livres comme des hommes, il faut attendre le bon moment et le bon sentiment pour que la rencontre ait lieu!". Ne prenez pas peur, voici enfin venir la citation du jeudi qui est donc un extrait, si vous avez bien suivi, de L'Irlande dans un verre de Pete McCarthy.

"Par moments, il faut savoir se perdre à bon escient. Il est parfois utile d'avoir un but quand on voyage, mais la plupart du temps, c'est carrément superflu" (page 27)

"Vous savez ce que j'apprécie chez les Irlandais?

Je secoue la tête.

Qu'ils n'aient pas l'air de toujours en avoir après l'argent des autres. C'est le cas partout ailleurs dans le monde. Mais les Irlandais, eux, ils s'en fichent. Par contre, ils veulent tout savoir de vous. J'adore cet esprit.

Nous y voilà. Deux Anglais rêvant d'être Irlandais, campés sous le soleil printanier, devant le mémorial d'un héros républicain. " (page 33)

"Une fois tirée la moitié de ma pinte de Guiness, le patron la laisse reposer trois minutes, comme le veut la tradition séculaire. Ça permet à la bière de se clarifier. Et au barman de demander qui on est, d'où on vient et pourquoi on se trouve là. Les autres clients écoutent en hochant la tête. Ensuite, il finit de tirer la pinte, lisse la mousse avec la lame d'un couteau au manche tout jauni, et attend qu'on trempe les lèvres dans le breuvage.

A ce moment-là, la conversation reprend." (page 48)

Je pense qu'il est inutile de vous prévenir que des citations du livre pourraient subitement réapparaitre de temps en temps dans cette rubrique. C'est une mine, une pépite, une brique de bonheur.

PS pour VilainDefaut : ce texte est édité chez Hoëbeke, dans la collection Étonnants voyageurs, collection évidemment dirigée par Michel Le Bris (le même qui s'occupe du Festival homonyme à Saint-Malo).

 

Les participants de la semaine dernière qui ont certainement récidivé

05:00 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |

Commentaires

Super collection... Et le livre est tentant, mais la PAL me fait les gros yeux - elle fait vraiment très peur!

Écrit par : Mo | 03/09/2010

Répondre à ce commentaire

le secret, des bibliothèques à portes pleines :)

Écrit par : Stéphanie | 12/09/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.