Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Becca Fitzpatrick : Hush, hush | Page d'accueil | Le jeudi, c'est citation - Roald Dahl : Charlie et la chocolatrie »

29/07/2010

Le jeudi, c'est citation

Chiffonnette a décidé d'initier une nouvelle habitude afin de réhabiliter le jeudi (ancien jour préféré des écoliers qui sont maintenant grand-parents d'ailleurs).

citation jeudi.gif

Pour cette première édition, j'ai décidé d'en profiter pour vous parler de la bonne initiative de Points, qui publie les discours importants de l'histoire, en version bilingue s'ils n'étaient pas français dans de petits formats poche à 3 euros. Les discours sont certainement disponibles sur internet, mais leur importance mérite de les lire tranquillement. J'ai acheté mon premier volume Demain, vous voterez l'abolition de la peine de mort, le discours de Robert Badinter après avoir vu l'exposition Crimes et Châtiments.

9782757815038.jpg

Aujourd'hui, j'ai cependant décidé de commencer par Du sang de la sueur et des larmes, le discours de Winston Churchill du 18 juin 1940 devant la chambre des communes. A noter, dans le discours initial du 13 mai 1940, l'expression exacte employée est "Je n'ai rien à vous offrir que du sang, du labeur, des larmes et de la sueur". Je n'ai pas réussi à trouver pourquoi l'expression populaire n'a retenu que le fameux "du sang, de la sueur et des larmes". Simplement peut-être parce que cela "sonne mieux"!

Après la déroute française de 1940 et la demande d'armistice du maréchal Pétain, l'Angleterre se retrouve isolée face à l'Allemagne du IIIe Reich. Il lui faut combattre avec un courage et une abnégation renouvelés. Winston Churchill prononce alors un discours qui marquera l'Histoire, galvanisant son peuple et le préparant aux sacrifices à venir. (quatrième de couverture)

Si les discours repris dans le livre sont évidemment extrêmement ancrés dans le contexte d'entrée en guerre de la Grande-Bretagne, et d'entrée officielle en résistance de la France (le discours du Général De Gaulle clôt le livre), il y a tout de même de nombreuses citations qui ont encore tout leur sens en ces temps de paix.

J'ai retenu celle-ci :

Of this I am quite sure, that if we open a quarrel between the past and the present, we shall find that e have lost the future.

Je me suis convaincu d'une chose : si nous laissons éclater une querelle entre le passé et le présent, nous découvrirons que nous avons perdu l'avenir.

Churchill parlait de son gouvernement de coalition, et des critiques que subissaient certains membres sur les erreurs commises ou non, qui avaient menées à la situation actuelle, mais la sagesse de cette citation est applicable à bien d'autres situations. Je fais parti de ceux, nombreux j'espère, qui sont persuadés que l'étude du passé et son enseignement à tous, permet aussi de construire l'avenir.

Promis, la semaine prochaine, je vais au moins essayer d'alterner avec une citation légère!

Les autres participants sont 

Ankya

Bookworm

Cuné

Kali

Khatel

La Trace

Liza Lou

Naolou

Patacaisse

Stéphanie

Stephie

Sylire

Tinusia

Valérie

et Mo parait-il inscrite d'office :)

 

05:00 Publié dans Citations | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |

Commentaires

Et Louis de Bonald (1754-1840) a dit : " Les hommes qui, par leurs sentiments, appartiennent au passé et, par leurs pensées à l'avenir, trouvent difficilement place dans le présent. (Lettre à Joseph Maistre)

Écrit par : tinusia | 29/07/2010

Répondre à ce commentaire

Eh bien, si tu expliques ainsi toutes les citations choisies, nous allons devenir extrêmement cultivées !

Écrit par : liliba | 16/08/2010

Répondre à ce commentaire

@Tinusia : désolée, je vote pour Churchill :)
@Liliba : je ne vais pas choisir à chaque fois des extraits de discours, mais vu que j'ai acheté plusieurs tomes de cette collection, cela risque de revenir :) Je trouve sympa, de prendre le temps en tous cas de remettre la citation un minimum dans son contexte.

Écrit par : Stéphanie | 17/08/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.