Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Visite littéraire (ou presque) à Copenhague | Page d'accueil | Séries en stock »

05/05/2010

Dufaux & Delaby : Murena, La pourpre et l'or

512iS0YoOrL._SS500_.jpg" Il était d'un naturel féroce et sanguinaire qui se trahissait dans les moindres choses comme dans les grandes... dans tous les combats de gladiateurs donnés par lui ou quelqu'un d'autre, il faisait égorger même ceux qui tombaient par hasard pour observer leur visage quand ils expiraient."

Bienvenue à Rome en mai 54. L'empereur Claude est mort, n'aime plus sa femme Agrippine, et lui préfère Lolia Paulina, mère de Murena. Néron, fils d'Agrippine, son fils adoptif, est en première ligne pour devenir empereur. Sa mère souhaite le voir gouverner pour prendre le pouvoir à travers lui.

 


Murena - tome 1.JPGJ'ai adoré la série Rome (dont j'ai les deux saisons en DVD, même si la deuxième saison s'essoufle un peu). J'ai aimé son esthétisme et sa violence réaliste. Même si Murena ne se passe pas exactement à la même époque (Rome se passe du temps de César en 44 avant Jésus Christ, ici nous sommes 100 ans plus tard), j'ai évidemment retrouvé la même ambiance avec plaisir.

Les deux auteurs ne proposent pas un Rome de pacotille, manipulation, meurtre, sexe, esclaves, cruautés, crimes et trahisons, il s'agit de la face noire de Rome dont le déclin débute. Les innocents ne le sont pas autant qu'on pourrait croire, les méchants sont parfaits dans leurs rôles et même s'ils sont prévisibles, certains personnages sont complexes . Le livre s'achève sur la mort d'un des personnages, le second tome promet donc le début d'un nouveau cycle.

Le dessin est réaliste, très détaillé. Comme d'habitude, j'ai particulièrement les paysages de nuit. Le texte est travaillé, je n'ai même pas trouvé une seule pépite à vous retranscrire. Il y a eu un vrai travail de recherche sur les règles de la vie quotidienne à l'époque (la bibliographie très sérieuse le prouve). Lorsque des termes maintenant oubliés sont utilisés, un lexique permet de comprendre. Hoc habet, bestiaires et gorgone ne vous seront plus étrangers sans toutefois avoir l'impression de prendre un cours de latin.

La liseuse considère la série comme sa Bd culte du genre historique, Anne Sophie a lu la série, qui est également conseillé par Petites madeleines, Graziel, Lystig et Anne-Sophie qui a déjà lu les 7 tomes.

Plus d'informations sur le site de l'éditeur.

Commentaires

Déjà noté chez Faelys, je passe souvent devant à la biblio, mais jamais encore emprunté !

Écrit par : bladelor | 05/05/2010

Répondre à ce commentaire

J'ai lu les 3 premiers et j'aime beaucoup aussi. Par contre pour la série Rome perso je n'ai pas trop accroché :(

Écrit par : **Fleur** | 06/05/2010

Répondre à ce commentaire

bien aimé !!
voir ici : http://loiseaulyre.canalblog.com/archives/2009/08/19/14785511.html
et je suis pointilleuse sur la partie historique!

Écrit par : Lystig | 08/05/2010

Répondre à ce commentaire

j'adore cette bd ! j'ai chroniqué les 6 premiers tomes sur mon blog, et le
7e est prévu ds la semaine !

Écrit par : Anne Sophie | 16/05/2010

Répondre à ce commentaire

@Bladelor : tu devrais vraiment tenter

@Fleur : comme quoi, ce n'est pas forcément lié :)

@Lystig : c'est noté

@Anne-Sophie : j'ai déjà lu le 2. Et je viens de dégoter le 3 et le 5 en occasion sur Paris (le vendeur m'a dit que j'avais de la chance, car c'est très rare). Cela me fait toujours cela d'économisé pour acheter le 4!

Écrit par : Docteur peut-être un jour addict | 17/05/2010

Répondre à ce commentaire

très impressionante série BD, après l'avoir lu j'ai visionné la série tv "Rome" qui a un air de famille avec la BD, non?

Écrit par : Deparlà | 27/05/2010

Répondre à ce commentaire

je viens d'emprunter le dernier tome à la biblio !

Écrit par : Lystig | 27/05/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.