Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Parfois, on se sent un peu seule | Page d'accueil | J'aurais pu »

24/05/2009

Out la crise, la chanson du dimanche

J'ai déjà avoué ici que je n'étais qu'une midinette, et je ne m'en suis jamais cachée à la différence de Wild Girl en faux cuir ;)

En 2004 est sorti "la fausse suite" de Dirty dancing et j'étais bien sur dans une salle de cinéma pour le voir. J'ai une passion déclarée pour les films où on danse. Dirty dancing, Shall we dance, et autres films avec "dance" dans son titre n'ont pas de secrets pour moi.


dirty dancing 2.jpgLe film de Guy Ferland revisite l'histoire d'amour du film de 1987, en version cubaine cette fois-ci. Dirty dancing avait remporté un gros succès auprès du public et le film avait même décroché l'oscar de la meilleure musique. (source Allociné comme les images).

Pour cause de Cuba, les danses sont ici latines, et cela donne l'occasion à de moultes scènes. d'un classissisme assumé. Le lac est remplacé par la plage, et le dirty dancing semble paradoxalement un peu moins dirty que dans la version de 1987.

Le réalisateur a par ailleurs fait le paris de choisir un premier rôle masculin loin des canons bodybuldés habituels. Cela donne tout son charme à cette bluette.

Et de ce film, j'ai donc extrait la chanson du dimanche : Represent Cuba par le groupe Orisha

 

 

 

 

 


Allez parce que je sais que vous n'êtes aussi que des midinettes, en bonus, les scènes de danse du film n°1 et en cadeau Bonux le final. Parce que "Nobody leaves baby in a corner".



Et comme deuxième cadeau Bonux, un grand moment de bonheur au festival de Cannes :

 

Commentaires

BOn ben j'ai pas pu m'en empêcher j'ai regarder les 20 minutes des meilleurs extraits de Dirty dancing, j'ai beau connaître le film par coeur, c'est plus fort que moi!

Écrit par : Ori | 24/05/2009

Répondre à ce commentaire

Rooooooooo, je l'ai même pas vu le 2.... c'te honte sur moi lol
Mais le 1er était tellement bien faut dire.

Écrit par : hydromielle | 24/05/2009

Répondre à ce commentaire

Ah ben c'est malin maintenant j'ai envie de revoir le 1 et de voir le 2 ;-)

Écrit par : yueyin | 24/05/2009

Répondre à ce commentaire

@Ori : et oui, ce film a un truc addictif :)

@Hydromielle : le premier avait la magie de la découverte, mais j'ai bien aimé le deuxième, les danses sont beaucoup plus modernes, salsa oblige

@Yueyin : je peux te dépanner pour le 1, par contre, j'attends toujours le 2, commandé sur priceminister depuis un moment! grrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

Écrit par : Stéphanie | 24/05/2009

Répondre à ce commentaire

SURTOUT...SURTOUT... restez une midinette toute votre vie, c'est la seule solutiàon pour tenter d'échapper au monde matérialiste et coventionnel qui nous entoure...
C'est un vieux gamin de 75 ans qui vous le dit, allez voir :
http://livre.fnac.com/a2512607/M-Dubost-Un-drole-de-dimanche

Dans ce recueil de récits des années noires, Maurice Dubost raconte, à travers les yeux d’un enfant, la vie quotidienne d’un village d’Ile-de-France pendant l’occupation allemande. Ces récits de la vie ordinaire piqués de nombreuses anecdotes drôles et plaisantes, parfois douloureuses, dépeignent avec justesse et authenticité un univers simple et somme toute heureux dans une période complexe et troublée.

Écrit par : maudub | 24/06/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.