Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Swap Saint-Valentin : La liste des adeptes de l'Amour | Page d'accueil | Georges Flipo : Qui comme Ullysse »

29/12/2008

Charles Dickens : De grandes espérances

de grandes esperances.jpg
Pip est un jeune garçon rêveur et sensible. Élevé par une soeur revêche et un beau-frère d'une nature excellente mais tenu sous la coupe de cette maîtresse femme, il aime à traîner au cimetière où sont enterrés ses parents. Les pierres tombales, bien évidemment, ajoutent à l'atmosphère lugubre de l'Angleterre dépeinte par Dickens, toile de fond au récit de l'ascension sociale de Pip.

Enfant, avant même qu'un héritage inattendu éveille en lui "de grandes espérances", il voit le monde à travers le filtre étrange de son imagination qui frise parfois le surnaturel et le prédispose à la rencontre avec deux êtres qui vont transformer sa vie : un forçat évadé, figure qui reparaîtra de manière récurrente, et Miss Havisham, vieille folle qui n'a de cesse, pour venger sa jeunesse bafouée, d'exhorter Estella à briser le coeur de toute la gent masculine. C'est chez elle, dans une demeure au temps assassiné, qu'il fera l'apprentissage des bassesses de la nature humaine.

J'ai eu la mauvaise idée (aie pas taper Fashion) de vouloir lire La foire aux vanités en début d'année dans le cadre du Fashion Klassik challenge. Le livre fait 1100 pages et j'ai abandonné au bout de 300. 300 pages d'ennui total, en fait j'ai tenu pour le challenge sinon j'aurais abandonné au bout de 50 pages. Désolée, mais le style m'a semblé tellement soporifique que l'intérêt de l'histoire n'a pas réussi à me convaincre de continuer.


Après cela, j'avoue que j'ai eu du mal à reprendre le challenge. Mais la fin de l'année arrivant, je m'y suis remise avec De grandes espérances. Je connaissais l'histoire et j'avais vu l'adaptation ciné mais je ne l'avais jamais lu. J'ai bien cru que le problème de la foire aux vanités allait recommencer : heureusement l'ennui n'a duré qu'une cinquantaine de pages. Dès que Pip rencontre plusieurs fois Miss Havisham et compare sa vie et celle de la "vieille folle", j'ai repris confiance. J'ai vraiment apprécié sa "prise de conscience" qui ne le rend pourtant pas vraiment sympathique. Lorsque ses espérances se matérialisent, le personnage continue dans le caractère non sympathique. Il y a une dualité en lui entre son amour pour Joe combattu par la honte que lui inspire son manque d'éducation.

L'arrivée en ville et son éducation m'ont de nouveau plongée dans l'ennui  (aie, mais euh Fashion!, me suis engagée à lire pas à aimer ) même si le tout se laissait lire. En fait, encore une fois, j'ai eu un problème avec le style utilisé et si l'histoire m'a passionnée à un moment, l'intérêt s'est ensuite un peu tassé.

Heureusement, j'ai récupéré de l'intérêt pour les aventures de Pip, lorsqu'il apprend de qui lui vient ses espérances. Pip est un héros complexe qu'il a été, en tous cas, intéressant de suivre. S'il s'est perdu en route, il a finalement retrouvé sa conscience. Une morale se dégage de l'histoire, qui lui donne un petit air vieillot mais agréable. Plus que ce personnage, j'ai aimé tous ceux qui l'accompagnent : depuis Joe en passant par Miss Havisham, également beaucoup plus complexe qu'il n'y parait et surtout d'une fantaisie désespérée qui donne un côté fantastique au livre, jusqu'à Estella. Naturellement, Dickens réussit à relier tous les personnages sans que cela semble artificiel.

De Dickens, j'ai envie de lire Un chant de Noël, histoire d'essayer à nouveau.

 

Chiffonette a aimé (et a déjà fini son challenge) et en fait une exellente analyse, Lilly également. Et j'ai eu la mauvaise idée de parler de ma lecture devant un certain Zag... hum hum :))

 

Commentaires

Ah je comprends pourquoi les articles sur Les grandes espérances fleurissent sur les blogs, avec différents avis d'ailleurs.
Dommage pour la foire aux vanités, le personnage de Becky était très bien, c'est rare de voir des pestes arrivistes de ce genre dans la littérature. (oui j'ai lu tous les livres de ce challeng mais sans y participer, à quand le prochain!)

Écrit par : keisha | 29/12/2008

Répondre à ce commentaire

Je ne dirai rien.
:))

Écrit par : fashion victim | 29/12/2008

Répondre à ce commentaire

@Keisha : oui, je trouvais le personnage de Becky, mais le style me rebute trop.
Si tu aimes ce genre de personnage, je te conseille Les beaux mariages d'Edith Wharton, c'est un régal :) Et son style d'écriture est magnifique (ben oui, je suis fan! :))

Écrit par : Stéphanie | 29/12/2008

Répondre à ce commentaire

@Fashion : merci de ta mansuétude

Écrit par : Stéphanie | 29/12/2008

Répondre à ce commentaire

Tiens Dickens est un auteur dont je repousse toujours la lecture par peur de l'ennui. Mais j'ai adoré "La foire aux vanités", donc je pourrais m'y attaquer sans craintes si j'en crois ton billet (bon on se donne les motivations qu'on peut ;-) )

Écrit par : Manu | 29/12/2008

Répondre à ce commentaire

en tout cas j'admire ton courage ! et dire que ça fait un an presque jour pour jour que Fashion m'a offert autant en emporte le vent et que je n'ai même pas pensé à l'ouvrir... !

Écrit par : Emeraude | 29/12/2008

Répondre à ce commentaire

Si tu as aimé Pip, je te conseille de lire "Mister Pip", sorti l'an dernier (je crois). :)

Écrit par : Leiloona | 29/12/2008

Répondre à ce commentaire

Je comprends que ton avis soit mitigé, c'est vrai que le roman est parfois plus "descriptif" sans qu'il ne passe de grands événements, et si on ne parvient pas à se plonger totalement dans l'histoire, je comprends que ça puisse ennuyer...
Mais tu as aimé Miss Havisham, c'est l'essentiel à mes yeux :) Et j'aime beaucoup ton expression de "fantaisie désespérée", elle est très belle.

Allez, tu verras, tu ne devrais ressentir aucun ennui avec Rhett ;)

Écrit par : erzébeth | 29/12/2008

Répondre à ce commentaire

Je m'y mets bientôt, il est à la lettre D de mon challenge ABC 2009. Mais avant, je dois voir une adaptation théâtrale d'Oliver Twist en anglais (super !) dans une salle bourrée de lycéens obligés d'y assister (misère !)

Écrit par : Ys | 29/12/2008

Répondre à ce commentaire

@Manu : selon mon référentiel, si tu as survécu à la foire aux vanités, tu peux survivre à tout :)

@Emeraude : tu devrais vraiment essayer autant en emporte le vent. Rhett est si... :))

@Leiloona : merci du conseil

@Erzébeth : Merci
et effectivement pas d'ennui avec Rhett ;))

@Ys : bon courage, je lirais ton avis avec intérêt :)

Écrit par : Stéphanie | 29/12/2008

Répondre à ce commentaire

Oh oui, essaye le Chant de Noël, c'est une belle histoire.
Quant à moi, les Grandes espérances repose sur ma PAL en anglais.

Écrit par : maijo | 29/12/2008

Répondre à ce commentaire

Si tu veux, dans le Je Bouquine du mois dernier, il y a une adaptation en BD du "Conte de Noël" de Dickens. Tu risqueras moins de t'embêter ! ;-)
(Je suis en train de le lire et j'aime beaucoup beaucoup !!!!)
("Le conte de Noël", pas "De grandes espérances" !!!)

Écrit par : Caro[line] | 29/12/2008

Répondre à ce commentaire

Je suis une amatrice de Dickens, mais ce roman ne m'a jamais tentée... Quant à Thackeray, il est dans ma PAL depuis un certain temps (Il faudrait que je me lance !)

Écrit par : Aelys | 29/12/2008

Répondre à ce commentaire

Tu n'aimes ni Thackeray ni "De grandes espérances" ? Je suis outrée ;o)))

Écrit par : Lilly | 29/12/2008

Répondre à ce commentaire

Moi qui aime teeeellement l'écriture de Dickens!!! J'ai beaucoup aimé celui-ci mais ma lecture date d'un bon moment déjà. J'ai un souvenir inoubliable de Miss Havisham! Mais bon, ça ne peut pas plaire à tous! J'ai peiné à travers plusieurs classiques, disons!!

Écrit par : Karine :) | 30/12/2008

Répondre à ce commentaire

J'ai dit dans mon bilan que je voulais pour 2009, lire plus de classique. hé bien, j'en ai trouvé un de plus. "De grandes espérances".

Écrit par : Laetitia la liseuse | 30/12/2008

Répondre à ce commentaire

Jamais réussi avec Dickens, sauf avec "Un conte de Noël", justement!

Écrit par : Mo | 30/12/2008

Répondre à ce commentaire

Décidemment, les classiques!! :-D

Écrit par : chiffonnette | 03/01/2009

Répondre à ce commentaire

Titre prémonitoire pour l'année 200Qd9 ?
Je te la souhaite évidemment excellente, pleine de livres passionnants et de mises en bouche délicieuses.

Écrit par : Cécile de Quoide9 | 05/01/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.