Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Marie Ann Shaffer et Anne Barrows : Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates | Page d'accueil | Marion Zimmer Bradley : La princesse au dragon »

03/11/2008

Stephan Zweig : Lettre d'une inconnue




Un écrivain à succès reçoit un jour une lettre bien mystérieuse. Pas de destinataire, aucune indication de sa provenance. Il ouvre l'enveloppe et commence à lire et découvre qu'il s'agît d'une lettre dont il ne se souvient pas. Il s'agît d'une révélation d'un secret. Celui d'un amour fou d'une femme qui a aimé l'écrivain depuis ses treize ans, l'a aimé toujours en silence. Elle l'a connu alors qu'elle n'était encore qu'adolescente, et n'a immédiatement vécu que par lui, qui ne s'est jamais rendu compte d'elle.



Il y a presque une éternité (en fait bientôt une année), j'ai relevé le défi Fashion Klassik list. J'avais immédiatement lu Lettre d'une inconnue qui fut ma première rencontre avec cet auteur. La première fois que j'ai entendu parler de Stephan Zweig, ce fut pour écouter un collègue simplement dire que c'était un auteur dont il fallait un livre sur sa table de nuit pour attendrir les femmes. Cela vous donne malheureusement une bonne représentation de l'utilisation de la littérature pour certains de mes collègues... Passons...
Cet après-midi en lisant la nouvelle inédite qui vient de paraitre (merci Emeraude pour le prêt), je me suis rappelée que mon billet sur Lettre d'une inconnue était toujours à l'état de brouillon.
Finalement mon collègue avait peut-être raison, Stephan Zweig est certainement un romancier pour femmes mais dans tout ce qu'il y a de meilleur et de plus beau. Cette nouvelle par son sujet et son traitement est une petite merveille de pudeur. Les mots sont finement choisis et le récit qui en résulte m'a bouleversée.

A lire si ce n'est pas encore fait.

Malheureusement, la suite de mes lectures pour le défi n'a pas été aussi émouvant. Affaire à suivre...

Commentaires

Toutes les nouvelles de Stephan Zweig sont absolument géniales. Je ne sais pas si c'est un auteur pour les femmes, auquel cas je vais commencer à douter de ma condition... A mon avis, Zweig est un auteur universel dont le style est remarquablement bien traduit en français, et dont le traitement de la chose amoureuse ressemble à s'y méprendre au travail d'un orfèvre hors pair.

Écrit par : Julien | 03/11/2008

Répondre à ce commentaire

Zweig un auteur pour femmes ? C'est la première fois que je l'entend celle-là ! Sinon, moi aussi j'ai adoré ce texte lu il y a quelques années parce que je voulais approfondir ma connaissance de l'auteur du "Joueur d'échecs".Sinon, on va avoir des billets sur les autres livres du Fashion's Challenge ?

Écrit par : Lilly | 03/11/2008

Répondre à ce commentaire

J'ai découvert Zweig il y a des années, ce fut une vraie révélation ! Depuis, je le lis ou le relis régulièrement. La dénomination d'"auteur pour femmes" m'étonne également mais je pense que ça tient eu fait qu'il arrive si facilement à dépeindre la passion et à nous faire vibrer. Je recommande particulièrement La confusion des sentiments.

Écrit par : Maguy | 03/11/2008

Répondre à ce commentaire

C'est une nouvelle édition, ça?? Elle a l'air super belle, en tout cas. Un autre que je DOIS lire et qui n'est pas dans ma pile... quelle catastrophe!!

Écrit par : Karine :) | 03/11/2008

Répondre à ce commentaire

Quel est le titre de cette dernière nouvelle parue ? J'ai cru l'apercevoir à la librairie ...Je n'ai lu Zweig qu'il y a peu et ai dévoré 3 nouvelles à la file. Dont Lettre d'une inconnue, et Le joueur d'échecs, un sommet aussi !Le "Fashion Klassik défi" m'intéressait mais j'en avais presque tout lu. Je guette s'il recommence en 2009.

Écrit par : keisha | 03/11/2008

Répondre à ce commentaire

mon klassik défi et dans les limbes avec les autres mais je pourrais eut être lire au moins zweig avant la fin de l'année :-)

Écrit par : yueyin | 04/11/2008

Répondre à ce commentaire

Tu as raison, l'écriture de Zweig est magnifique par sa force et par sa délicatesse en même temps. Celui-ci est noté; je surligne donc.

Écrit par : maijo | 04/11/2008

Répondre à ce commentaire

@Julien : je ne pense pas qu'il soit nécessaire de douter de ta condition, mon collègue ne doit pas souvent un livre donc son avis est anecdotique :)@Lilly : les autres billets arrivent bon j'avoue que je n'ai pas encore tout lu @maguy : merci c'est noté@Karine:) : en fait je ne trouvais pas de couverture sympa pour illustrer l'article donc j'ai pris une couverture de dvd@Keisha : la nouvelle s'appelle le voyage dans le passé@yueyin : cela serait un minimum :)@Maijo : bonne idée :)

Écrit par : Stéphanie | 04/11/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.