Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Books and the city : compte-rendu (suite et fin) | Page d'accueil | La grande gagnante du lotobook n°3 est »

07/07/2008

Caroline Allard : Les chroniques d'une mere indigne


Couverture :
Changer des couches quinze fois par jour encouragerait les pensées impures? On pourrait le croire en lisant les aventures et les réflexions d’une mère de famille qui, après sept mois de congé de maternité, s’est soudainement révélée à elle-même et à la communauté virtuelle comme étant irréversiblement une mère indigne.
Depuis mars 2006, elle entretient les lecteurs de son blogue de tous les aspects cachés, et parfois tabous, de la maternité: des pièges que recèle la préparation des fêtes d’anniversaire pour plusieurs enfants au cauchemar d’endormir un bébé qui a la volonté plus arrêtée qu’un dictateur, en passant par les dessous nauséabonds de l’accouchement, rien ne leur est épargné.
Les Chroniques d’une mère indigne
souhaitent démontrer aux parents qu’il est parfois bon de rire de la vie familiale et même de leurs enfants. Loin d’être répréhensible, l’indignité est une question de survie!

Mon avis :
Encore une fois, fortement alléchée par les compte-rendus de Caro[line] (merci pour le prêt) et de Fashion, j'attendais avec impatience mon tour pour lire ce extrait de blog canadien.

L'éditeur a d'ailleurs tellement poussé fort le concept du blog en livre qu'on peut lire les catégories du billet, et certains sont même agrémentés de commentaires. J'avoue que cet aspect du livre m'a un peu rebuté, ne voyant pas l'intérêt de la démarche, les liens hypertextes ne fonctionnant évidemment pas sur un format papier. Ne me parlez pas de livre numérique, il ne passera pas tout de suite par moi :)

J'ai été moyennement emballée par la moitié du livre. Je m'attendais à de franches rigolades et je n'avais que des billets bien écrits mais ne supportant pas la lecture classique des uns après les autres. Caro[line] avait raison de prescrire une lecture quotidienne. Et puis, le rire est arrivé au détour d'un billet, à tel point que mes voisins de RER ont pu m'entendre glousser sur quelques anecdotes de cette mère pas si indigne que cela.

Un bon moment à lire cependant par petits bouts, sous peine d'overdose.

Commentaires

Les couches, j'en suis sortie depuis belle lurette mais pourquoi pas.

Écrit par : cathulu | 07/07/2008

Répondre à ce commentaire

Ahhh, heureuse Cathulu. Pour moi, ça risque d'être du "mieux vaut en rire qu'en pleurer". Je note, cependant.

Écrit par : maijo | 07/07/2008

Répondre à ce commentaire

Les couches, je suis en plein dedans ! :-)Mais je crois que je préfère aller sur son blog plutot que de lire un livre-blog (je n'accroche pas trop avec ce concept).

Écrit par : Argantel | 08/07/2008

Répondre à ce commentaire

Le blog continue : pour lire la suite, rdv sur "L'Off mère indigne"http://www.trashindigne.blogspot.com/A bientôt. Anne.

Écrit par : 4nn3 | 08/07/2008

Répondre à ce commentaire

Moui... Je vais déjà aller faire un tour sur le blog en question!

Écrit par : chiffonnette | 08/07/2008

Répondre à ce commentaire

Eh bien, j'aimerais me mettre sur la liste de prêt... vu que je ne pourrai guère lire plus de 2 pages par jour cet été, le format me semble parfait !!

Écrit par : Tamara | 08/07/2008

Répondre à ce commentaire

C'est dans l'air du temps, cette "récupération" des chroniques de blogs et d'une manière plus générale ces ouvrages "tranches de vie" (comme celui où une jeune caissière se raconte ).Je ne dis pas que ce n'est pas bien (j'aurais du mal à porter un jugement, étant donné que je ne les ai pas lus... encore qu'on puisse parler des livres sans les avoir lus, comme certain auteur !), je me demande seulement si cette littérature passera bien l'épreuve du temps... mais ça, me direz-vous, on peut se le demander aussi pour d'autres ouvrages !

Écrit par : Brize | 08/07/2008

Répondre à ce commentaire

Tiens un livre qu ej'ai lu ! Je partage ton avis Stéphanie pas évident de lire ce format blog. Il y a quand meme de belles tranches d'humour et on y retrouve le savoureux accent du quebec (qui se sent à travers les textes oui oui !)

Écrit par : Nutella | 08/07/2008

Répondre à ce commentaire

@Cathulu : cela te devrait rappeler quelques souvenirs :)@Maijo : tu ne prends que le risque d'en rire@Argantel : je pense que le fait que le livre ne supporte pas vraiment une lecture classique montre bien qu'il s'agissait d'un blog@4nn3 : aaah merci pour l'info :)@chiffonette : bonne initiative@tamara : je le redonne à Caro ce soir, on trouvera un moyen de te le passer :)@brize : j'en connais plusieurs :)@nutella : peut-être parce que j'avais Karine à la maison, je ne l'ai pas vu tant que cela. Sauf bien sur quand elle parle de la belgetitude de son mari :)

Écrit par : Stéphanie | 08/07/2008

Répondre à ce commentaire

Et ben ça aura mis du temps pour arriver en France ! ;-)Je l'ai lu l'année dernière et je ne pouvais pas m'empêcher de rire, ce qui m'a valu comme toi quelques regards curieux dans les transports en commun.

Écrit par : Phil | 09/07/2008

Répondre à ce commentaire

Bien que je recommandais de le lire à petite dose, personnellement je l'ai lu comme un roman, presque d'une traite, et je n'en ai pas du tout été gênée. J'ai même été surprise de ne pas me lasser !

Écrit par : Caro[line] | 15/07/2008

Répondre à ce commentaire

Noté ! A lire en doses quotidiennes donc :)

Écrit par : Joelle | 17/07/2008

Répondre à ce commentaire

C'est vrai qu'il ne faut pas essayer de lire Mère indigne comme on lirait un roman. Mais au jour le jour, ça se prend bien. À petites doses!En tout cas, moi, j'ai bien ri, en général. Et je trouve que ce livre se donne super bien en cadeau à une nouvelle maman! (Ou pas si nouvelle!)

Écrit par : Danaée | 21/07/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.