Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Louisa May Alcott : Secrets de famille | Page d'accueil | Varlam Chalamov : Mes bibliothèques »

23/06/2008

Michèle Halberstadt : L'incroyable histoire de Mademoiselle Paradis


Couverture :
A dix-sept ans, Maria-Theresia von Paradis est un être d'exception : fille unique du conseiller de l'impératrice d'Autriche, pianiste virtuose, belle et aveugle. Lorsque son père fait appel au célèbre Mesmer qui soigne par magnétisme, elle découvre la passion et toutes les émotions dont sa cécité la protégeait. Au siècle de Mozart et de Salieri, un roman lumineux où tout est dit des sentiments, du destin et de la liberté.

Mon avis :
Maria-Theresia von Paradis était un être attachant, et c'est ce qui m'a plu dans le roman de Michèle Halberstadt. Si j'ai trouvé le style de l'auteur correct et sans fioriture, je me suis suis tellement attachée au pas hésitant de cette jeune-fille que je n'ai pu reposer le livre avant de connaitre le dénouement de cette histoire.
Cette pianiste, aveugle depuis l'age de 5 ans, retrouve momentanément la vue grâce aux soins (et à l'amour?) de Mesmer. Cependant, à mesure qu'elle retrouve ce sens, elle perd peu à peu la protection que pouvait représenter la cécité.

Comme La main de Dieu, ce roman conte le passage d'une adolescente à l'age adulte, la perte des illusions. Bien sur, le contexte, le traitement sont totalement différents. D'un côté une jeune-fille du XVIIIème siècle, de l'autre une jeune libanaise de nos jours (ou presque). Il y a pourtant la même figure paternelle omniprésente, la même découverte de l'amour (et/ou le sexe), la même figure maternelle reniée. La plume de Michèle Halberstadt manque un peu de la poésie et la gravité qui m'avait laissée sous le charme du lauréat du premier prix Landerneau, certainement est-ce aussi du à l'aspect biographique du roman.

La rencontre de cette demoiselle Paradis vous fera passer un joli moment de lecture, sans plus.
Les billets de Cathulu, Fashion, Florinette, Lou et Papillon.

Sélectionné pour le Prix Landerneau

Commentaires

Nous avons la même opinion de ce roman, je vois... :))

Écrit par : fashion | 23/06/2008

Répondre à ce commentaire

J'ai beaucoup aimé cette histoire et comme toi je n'ai pu reposer ce roman sans connaître le devenir de cette pauvre fille ! :-)

Écrit par : Florinette | 24/06/2008

Répondre à ce commentaire

Oui, on passe "un joli moment de lecture" et on tourne les pages rapidement pour savoir ce qu'il va advenir de cette jeune fille !

Écrit par : Brize | 25/06/2008

Répondre à ce commentaire

Entièrement d'accord, c'est un peu faible. malgré le nombre de thèmes

Écrit par : Michel | 10/07/2008

Répondre à ce commentaire

Moi aussi j'ai bien aimé le personnage et je peux dire que j'ai passé un "joli moment de lecture" cet été, grace à l'envoi sympathique de katell:)

Écrit par : sylvie | 12/09/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.