Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le jeu de Zag | Page d'accueil | Gemma Malley : La déclaration »

13/04/2008

Nikki Gemmel : La mariée mise à nue

Couverture :
Une femme anonyme disparaît, laissant un journal intime qui raconte au quotidien son expérience sexuelle. Pour tous ceux qui la connaissaient, elle semblait l’épouse idéale : heureuse, dévouée, épanouie. Mais son journal révèle une vérité bien différente, celle d’une mariée aux désirs inassouvis…

Mon avis :
La mariée mise à nue est un OVNI déconcertant, palpitant et machiavélique :
- déconcertant de ce fil tenu où se situe son héroïne, partagée entre l'image qu'elle souhaite donner et sa véritable nature quelle découvre elle-même.
Déconcertant devant l'impression de malaise que laissent certaines leçons (le journal est séparé en cours chapitre intitulé leçon n°..) car trop souvent criant de vérité, mais une vérité froide, presque chirurgicale devant la lente décomposition de ses idéaux, les compromis de pis en pis qu'on accepte de faire avec l'age.
- palpitant, parce que je n'ai pas pu m'empêcher d'espérer tout du long qu'une solution a tout cela existait.
- machiavélique, car si le style de l'auteur (tout le texte est construit autour de phrases en "vous" (vous faites ceci, vous faites cela) m'a au début gêné, je l'ai trouvé ensuite totalement pertinent. Il donnait le recul nécessaire à la narratrice pour raconter son histoire. Et ce vous intrusif pour le lecteur, m'a permis de me sentir concernée et jamais déconnectée par cette manière froide de conter une histoire.

C'est amusant car je viens de dire deux fois que le récit est froid, et pourtant l'histoire ne l'est absolument pas. C'est une femme qui vibre, palpite et qui en même temps pourtant accepte d'annihiler ses sentiments.

Déconcertant, palpitant, machiavélique et surtout troublant.

Les avis de Fashion, Cuné, Sassenach.

Commentaires

Toujours le même commentaire, il faut le remonter dans ma PALQuel beau coup de pub pour l'éditeur...

Écrit par : Michel | 13/04/2008

Répondre à ce commentaire

Vous vous êtes vraiment donné le mot, les filles! Il remonte dans ma liste, moi aussi! Je suis vraiment curieuse! Faut dire que jamais je n'aurais eu l'idée de lire un livre avec une telle couverture sans vos avis!!!

Écrit par : Karine | 13/04/2008

Répondre à ce commentaire

et malgré mon "je n'ai pas encore 30 ans", je suis décidément très intriguée!!! :-)

Écrit par : Emeraude | 13/04/2008

Répondre à ce commentaire

j'aime bcp ton billet Stéphanie!

Écrit par : amanda | 14/04/2008

Répondre à ce commentaire

De Nikki Gemmel, j'ai lu "Traversées" et "Noces sauvages",mais celui-ci n'a pas l'air du tout dans le même style.Je suis curieuse, toutefois...

Écrit par : kathel | 14/04/2008

Répondre à ce commentaire

Encore un billet qui pique furieusement ma curiosité. Cette fois, c'est sûr, je suis convaincue.

Écrit par : Emmyne | 14/04/2008

Répondre à ce commentaire

@Michel : ce livre m'a été offert par le livre de poche comme beaucoup de blogueuses, donc c'est normal qu'on retrouve autant de critiques en même temps.Et comme nous sommes une majorité à avoir aimé, effectivement c'est un beau coup de pub :)@Karine : pas donné le mot, seulement toutes reçues le livre@Emeraude : tu es très précoces ;)@Amanda : merci, de ta part c'est encore plus gratifiant!@Kathel : merci pour ces titres, je les notes@Emmyne : attends la sortie prochaine en livre de poche, mais effectivement il vaut le coup!

Écrit par : Stéphanie | 15/04/2008

Répondre à ce commentaire

Tu as trouvé le mot juste : déconcertant !!! Et je l'ai aussi trouvé très anglo-saxon dans les attitudes des personnages : à aucun moment, il n'y a discussion dans les couples, pas d'explication, pas de communication. Avec ma mentalité de Française, j'aurais forcément provoqué une discussion et je n'aurais pas laissé pourrir la situation !

Écrit par : Joelle | 17/04/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.