Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2007-11 | Page d'accueil | 2008-01 »

31/12/2007

Lotobook : lancement de la seconde édition

Comme annoncé, voici le lancement de la seconde édition du lotobook.

Petit rappel : en septembre, j'ai lancé une loterie de livres inspirée de celles des bookcrossers. Suite à un tirage au sort en direct live, la grande gagnante Tamara a reçu 78 livres, un marque-page personnalisé et quelques autres surprises.

Le principe reste le même :
Chaque participant s'engage à envoyer un livre de poche (d'occasion ou pas) au gagnant (c'est donc le "prix" de son ticket de participation). A partir d'un tirage au sort, vous aurez 15 jours pour envoyer votre livre.

Un tirage au sort aura lieu afin de désigner 2 gagnants :
- Le gagnant en or qui sera l'heureux destinataire de tous les livres des autres participants
- Le gagnant cactus qui recevra le livre du gagnant en or.
Le gagnant en or ne saura donc pas qu'il a gagné jusqu'à ce qu'il reçoive plusieurs colis :)
Le gagnant cactus aura la consolation de recevoir tout de même un livre.
Pour s'inscrire, il suffit de m'envoyer un mail à : lotobook@droledeclub.com.

Merci d'indiquer dans votre email :
- votre surnom
- votre nom et prénom
- votre mail en toute lettre
- votre adresse postale
- ainsi que le titre et l'auteur du livre choisi si vous le connaissez déjà (cependant vous avez jusqu'au 7 février pour m'envoyer votre choix). Inscrivez vous même si vous ne connaissez pas encore votre livre (je préfère pour la répartition du travail :o)
- votre blog si pertinent

Les inscriptions sont ouvertes aux blogueurs et non-blogueurs habitant en France et Zone 1 du courrier (Union Européenne et Suisse). Seules les inscriptions complètes au 20 février seront prises en compte.
Une liste des participants sera mise en ligne au fur et à mesure afin de valider vos inscriptions.

Le titre des livres permettra d'assurer que le gagnant n'aura aucun doublon ainsi que de suivre l'envoi.
Pour le choix du livre, évitez les gros succès, il y aura de forte chance que le gagnant l'ai déjà lu.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 16 février . Le tirage au sort aura lieu lors d'un brunch le 24 février. Il n'est évidemment pas nécessaire de participer au brunch pour gagner!
Tamara devrait y jouer le rôle d'huissier :)

La réussite du jeu est basée sur l'honnêteté des participants, ne vous inscrivez pas si vous risquez de ne pas avoir le temps d'envoyer votre livre.

Jorn Riel : La vierge froide et autres racontars

Couverture :
"Cap sur le Groenland avec Jorn Riel, écrivain baroudeur et conteur malicieux. De son long séjour en Arctique il a rapporté des anecdotes, des récits, des "racontars". En un mot, des histoires d'hommes seuls sur une terre glacée où le soleil, l'hiver, se couche très longtemps. Ces rudes chasseurs ont d'étranges faiblesses, des tendresses insoupçonnées, des pudeurs de jeunes filles et des rêves d'enfants. Les solitaires s'emplissent de mots tus et, ivres de silence forcé, ils quittent parfois leur refuge pour aller "se vider" chez un ami. Ces nouvelles de l'Arctique ont la rudesse et la beauté du climat qui les suscite. Souvent râpeuses, toujours viriles, parfois brutales, saupoudrées de magie et de mystère, elles nous racontent un monde où la littérature ne se lit pas mais se dit, où l'épopée se confond avec le quotidien, où la parole a encore le pouvoir d'abolir le présent et de faire naitre des légendes."


Mon avis :
Lu dans le cadre du club de lecture des blogueuses, j'ai malheureusement été très déçue par ce livre. J'avoue que je n'aurais probablement pas fini cette lecture si cela n'avait pas été une lecture commune.
J'avais déjà lu cette année la maison des célibataires du même auteur et qui m'avait plu sur le coup (même si finalement je n'en ai pas gardé un grand souvenir). Ici, pourtant j'ai retrouvé le même style, la même ambiance et pourtant rien n'a agit. Les histoires m'ont ennuyée (sauf celle de la vierge froide), j'étais tellement peu intéressée que j'ai même eu du mal à comprendre certains passages.
Dommage, j'espère que les autres blogueuses auront plus aimé :)

30/12/2007

Encore Noël! :D (plus un petit jeu pour finir l'année)


Un colis m'attendait depuis le 18 décembre chez mon concierge, malheureusement celui-ci n'ouvrant pas sa loge le samedi, entre les sorties de Noël, le théatre et le travail, je n'ai pu aller le chercher que jeudi.

J'ai ainsi pu constater que la réputation de reine du scotch de Flo n'était pas usurpée :)
Cette coquine emballe tellement bien ses colis, que j'ai été obligée d'attendre de retourner à la maison pour l'ouvrir.

Et là, cette double-coquine m'avait non seulement envoyé le thé de Noël promis mais y a joint un joli carnet, un marque-page fait maison et surtout un livre : "Abolissons l'hiver". Flo avait acheté ce livre lors de sa dernière visite à Paris, et j'avais du alors peut-être lui déclamer ma passion de l'hiver et de ses journées ensoleillées mais glaciales :)
Un grand merci Flo, je vais de ce pas lire cette déclaration de guerre à une AUSSI BELLE saison :o)

--------rImageGracefully();} catch(e) {}" href="http://bp2.blogger.com/_W6MafHTp0Cs/R3eIiml79YI/AAAAAAAAAa8/pSF815lh11U/s1600-h/carte_flash.jpg">
Je profite de ce mail pour remercier Clochette, Fashion Victim, Laurence, Caro[line], Bladelor, et Martine (The Fashion's mum) pour leurs cartes de voeux.
Qui a envoyé quoi? Celle ou Celui trouvant la bonne réponse recevra un petit cadeau pour bien commencer cette nouvelle année :)

Cliquez sur la photo pour l'agrandir - Pour la numérotation de bas en haut et gauche à droite :
1 - Grande carte blanche (en fait, il y a un flocon de neige très joli en transparence)

2 - Grande carte rouge avec la jeune femme

3 - Les boules de Noël écossaises

4 - Bonne Année sur fond beige

5 - Meilleurs voeux avec les fleurs rouges

6 - Le petit ours dans le paysage enneigé

Edit du 2 janvier 08 : La solution était
1 - Bladelor
2 - Laurence
3 - Caro[line]
4 - Clochette
5 - Fashion
6 - Martine

Trois gagnantes sont donc ex-aequo : Flo, Laurence, et Amanda.
Félicitations, un petit cadeau va vous arrivé, histoire de commencer de bonne humeur cette nouvelle année :)

26/12/2007

Christopher Moore : Le lézard lubrique de Melancholy Cove

Couverture :
Il se passe quelque chose dans la morne station balnéaire de Melancholy Cove. On y trouve, pour un cocktail détonant, un flic qui se console de l'être en tirant sur des joints, une schizophrène ex-actrice de films de série Z postapocalyptiques réfugiée dans une caravane, un joueur de blues poursuivi par un monstre marin dont il a tué le petit quarante années plus tôt, une psy qui ne donne plus à ses malades que des, placebos, un pharmacien lubrique ne rêvant que d'accouplements avec des dauphins, une femme qui se pend, des gens qui disparaissent... Une seule certitude : tous ont la libido qui explose. Tous sans le savoir sont sous le signe du lézard...

Mon avis :
N'oubliez pas votre pop-corn! :)
Cela pourrait être l'attaque des tomates géantes, il s'agit de l'attaque du lézard lubrique. Attention ne vous trompez pas cependant, il s'agit d'un excellent livre, très bien écrit. Christopher Moore s'amuse à détourner avec humour les codes des films de serie Z pour un roman. Tour à tour on suit les pensées de multitudes de personnages : du monstre marin à l'ex-actrice de série Z en passant par la psychiatre jusqu'à un chien.
C'est réjouissant, parfois hilarant, jamais vulgaire (malgré la libido explosive des personnages).

A lire d'urgence pour commencer l'année de bonne-humeur!

Merci Fashion pour cet excellent conseil et merci Stéphane pour le prêt.

25/12/2007

Joyeux Noël :)

Puisque vous avez tous été sages (on fera comme si! :o), un petit cadeau spécial Nostalgie des trentenaires!
Joyeux Noël à tous :)

22/12/2007

Noël avant l'heure



Enfin!!!!!!!! :)
L'heure de déballer le colis du swap Scandinavie est arrivé.
J'ai déjà eu une joyeuse surprise dimanche puisque j'ai reçu en main propre mon colis swap de la part de Fashion Victim : et non Fashion n'est pas ma swappée, elle n'a été que le facteur de sa maman Martine!

Le déballage a été un joyeux moment : j'étais ravie de découvrir ces petits paquets aux couleurs de Noël.

Et il a été bien difficile de réagir en adulte et de prendre le temps de photographier le tout :)
Une fois tout photographié (avec mon cadeau perso de Noël d'ailleurs ;o), j'ai tout d'abord cependant lu la très sympathique carte de Martine.
Et j'ai enfin pu déballer tous mes cadeaux ;))))))
Yesssssssssssss!!!

Le colis contenait :
- une étoile qui luit d'une joli couleur bleue (trop kitchissime) et je sais maintenant de qui tient Fashion ;)
- une jolie bougie rouge
- de quoi me faire des tartines scandinaves entre des Knäckebröd (des biscottes de type Vasa pour les non spécialistes) et de la confiture (miam miam!)
- du jus d'airelles
- des papillotes et une sucette en bonbon
- un père Noël aimanté qui orne maintenant mon frigo
- quatre petits supports photos qui sont déjà sur ma tv avec mes cartes de voeux
et surtout 2 livres qu'il me tarde de lire :
- Le demi-frère de Lars Saabye Christensen : l'histoire d'une famille Norvégienne
- Le livre de Dina de Herbjorg Wassmo : le résumé est mystérieux à souhait

Un grand Merci à Martine, merci merci merci :))
J'espère que ma swappée appréciera autant son colis!
Et merci à Kali et Flo (alias la blanche colombe :p) pour l'organisation de ce swap.

20/12/2007

Bruno Hébert : C'est pas moi, je le jure!

Couverture :
Léon Doré est un jeune garçon de 10ans que personne ne comprend sauf son amie Clarence. Ensemble, ils vivent des aventures époustouflantes et même périlleuses, au bout de la folie. A la fin, il comprendra que même parfois nos amis peuvent nous trahir.
C'est pas moi, je le jure! est le premier roman de Bruno Hébert.

Mon avis :
Ce livre faisait partie de mes devoirs de PAL : je l'avais emprunté il y a 2 mois à Tamara et je tenais absolument à lui rendre même si sa propriétaire m'assurait ne pas en avoir besoin!
Je l'ai donc commencé auto contrainte et forcée.
Sans cette auto contrainte, je ne l'aurais certainement pas lu jusqu'au bout. L'impression est très bizarre : le style de Bruno Hébert m'a déstabilisée : il restitue très bien les impressions d'un enfant de 10 ans (Léon est le narrateur) sans toutefois jamais tomber dans le récit simpliste. Cela donne une impression de décalage entre le récit et la langue et les tournures utilisées.

Passée cette gène, j'ai aimé cette histoire, la détresse de cet enfant qui peu à peu sombre. En refermant ce livre, mon bilan est positif, ce dont je n'aurais jamais auguré en le lisant.
Finalement, il y a certains avantages à l'auto contrainte ;)

L'avis de Tamara que je remercie du prêt.

18/12/2007

Dominique Kopp : L'ordre des choses

Couverture :
À la ferme familiale, les jours passent, uniformément monotones. Raymond, le fils mal équarri et sans charme, se languit. Cet être faible, fuyant dans l'alcool une réalité oppressante, rêve cependant de prendre femme. Seulement, en cette contrée perdue, les filles sont rares. Aussi Raymond décide-t-il d'"acheter" sa future épouse. Maïs, voilà que cet esclavagisme déguisé tourne mal, et que souffle un vent mauvais, menaçant comme jamais le fragile ordre des choses. Dominique Kopp signe ici sont premier roman.

Mon avis :
Difficile de parler d'un texte aussi court sans en dévoiler trop. Je serais donc encore plus concise que d'habitude : j'ai aimé ce récit à trois voix (la même histoire est successivement racontée par Raymond, sa mère et Ileana la nouvelle épousée).
3 voix pour une même tragédie. Cette nouvelle m'a laissé une impression d'urgence et de destin irréversible. Le récit de Raymond est court, celui de la mère encore plus et celui d'Ileana encore plus. Cet effet de style approfondi le malaise et donne encore plus de force aux mots.

L'avis de Fashion que je remercie pour le prêt :)

17/12/2007

Et pourtant je vous assure que...

Oui je sais monsieur le banquier, tout cela n'est absolument pas raisonnable! Pourtant je vous assure en rentrant dans le Virgin ce soir, j'étais décidée à être raisonnable. Un seul livre je m'étais promis, un seul!

Ce n'est pas comme si je manquais de lecture, ben non pas du tout même. Quand je regarde ma PAL, je pense au mot astronomique. Mais je me demande bien pourquoi!

Et puis je venais de recevoir d'une adorable fée Clochette un nouveau livre Tsubaki, le poids des secrets.
Il s'agit, c'est certain, d'une fée, sinon comment fait elle pour deviner aussi bien ce que j'ai envie de lire :)
Merci à elle en tous cas!

Donc comme je vous disais, cher monsieur, j'étais bien décidé pour un comportement adulte et raisonnable. Un seul livre pour le club des théières! Tiens tenez, ce club, qui m'obligeait à entrer dans une librairie, n'est il pas également un minimum responsable de ce qui s'est passé?
L'italie, franchement, elles n'auraient pas pu trouver un autre thème! Un thème comme : "n'achetons plus de livres, lisons notre pal"? Ben non encore un thème! Encore des livres à acheter! Vous voyez bien cher monsieur combien tout me pousse à acheter des livres! :(

Mais je ne vous ai pas tout dit! Je n'ai pas encore tout dénoncé. Il manque le plus dur, le plus ignoble pour toute LCA : le swap scandinavie. Deux bourreaux se cachent derrière deux gentils pseudos et sous couvert d'organiser un swap sympa qui en plus nous permet de découvrir de nouveaux auteurs.... ont réussi à créer la torture extrême pour 70 participants : recevoir un colis et ne pas avoir le droit de l'ouvrir avec la date fatidique.
Alors le colis est là monsieur le banquier, depuis 1j, il est caché dans mon appartement, mais je pense à lui et je suis frustrée. Tous ces livres que je ne connais pas et qui se cachent dans un carton (michoko en plus! vous vous rendez-compte!).

C'est pour cela, j'ai dérapé ce soir : au lieu d'un, j'ai acheté 5 livres. Mais laissez moi, vous expliquer encore, suis certaine que vous allez comprendre....

14/12/2007

Exposition : Design contre Design au Grand Palais

Présentation (mais vous pouvez aussi passer) :
(extrait du site dédié du Grand Palais)
Depuis les années soixante et le choc post-moderne des années quatre-vingt le mot « design » est en crise. Chacun y voit ce qu’il veut et ce mot longtemps interdit dans le langage institutionnel en France connaît une telle inflation qu’il est devenu synonyme de « bien dessiné » voire « d’objet tendance ».
Présenter deux siècles de design ne peut se faire qu’en effectuant des choix. Plutôt que de raconter une histoire, aujourd’hui trop longue et trop dense, Design contre Design préfère opérer des raccourcis à travers le temps afin de susciter des images et d’évoquer des histoires. Rapprocher les époques et confronter les objets se fera selon trois critères :
les formes : la droite et la géométrie, la courbe, les formes inspirées de l’organique, et enfin la négation de la forme qui peut aller jusqu’à l’informe ;
les styles : célébrés ou honnis, il est difficile d’échapper aux styles, à l’histoire, à l’ornement, aux sources ; les références cultivées et insolentes font aujourd’hui un retour en force ;
environnements : le végétal, l’animal, le minéral, le corps humain sont des sources d’inspiration pour les créateurs ; même l’objet est récupéré pour donner naissance à de nouveaux objets. L’architecture joue ici double jeu. Certains meubles sont de mini-architectures, d’autres peuvent créer des volumes nouveaux : lits clos, coques, habitacles.
Trois œuvres majeures marquent chaque galerie : un banc Iceberg de Zaha Hadid, une chambre « utérus » de l’Atelier Van Lieshout et un « paysage fantastique » de Verner Panton.

Mon avis :
S'il reste encore du monde après cette entrée en matière :)
Lorsqu'en septembre, j'ai entendu parler de cette exposition, j'ai immédiatement dit "je veux y aller!", même et surtout si je ne connais rien du tout au sujet.
Suivant, le bon principe, "j'ai le temps...", ce n'est que la semaine dernière que j'ai enfin vu cette exposition.
Entre tant, j'ai pu entendre et lire des commentaires qui m'ont un peu refroidie : la plupart des commentaires déconseillaient aux néohpytes complets (donc moi) sans avoir préparé un minimum.
Des remarques sans surprise, les responsables du grand Palais, ayant la plus que mauvaise habitude de proposer régulièrement des expositions de spécialistes pour spécialistes. Je prends toujours pour exemple l'exposition des Boudhas (certainement superbe), mais sans explication détaillée, ce n'était que des jolies sculptures.

Donc prévenue mais tout de même motivées, nous sommes parties gaiement à trois, visiter cette fameuse exposition.

Première constatation, effectivement les commentaires étaient en partie justifiés, puisque pour les explications, il faudra repasser. La présentation des meubles est plus que succincte et manque cruellement de positionnement : une date, un auteur, un nom n'explique pas au minimum dans quel courant se situe l'auteur.
Certaines pièces auraient vraiment mérité du détail : est ce des séries limitées ou pas, courant du design dont fait partie le meuble, et même (mais là c'est certainement ma formation qui parle), comment est on passé de l'idée au meuble, est ce que le meuble a été "copié" à plus grande échelle?.... J'avoue que pour certaines pièces, j'ai passé plus de temps à saisir comme tout cela tenait, qu'à les admirer.

Cependant, passé cette petite déception, j'ai vraiment aimé l'exposition. Le parti pris de présenter les meubles par thème, est vraiment réussi : cela commence par les différentes formes géométriques (courbes, cercle, carré...) pour finir par l'architecture en passant par l'imaginaire (dont des meubles d'inspiration tribale (on se croyait presque au musée du quai Branly)), la déstructuration des formes, le corps ou l'animal et le végétal.


Ma salle préférée est sans aucun doute la première (peut-être également car la plus "classique"). J'ai été frappée par certaines pièces du 19ème et pourtant semblant sortir d'un magasin Habitat, comme ce buffet de Edward William Godwin, daté entre 1863-1867.

L'oeuvre majeure de la salle, un banc Iceberg de Zaha Hadid, 2003 (Bois laminé, micro-feuilles d’aluminium) m'a également marquée et j'aimerais voir un mobilier urbain s'en inspirant :)

Une exposition à voir!

Merci Zag pour les scans de préparation (et pour le compte rendu de l'expo sur son blog :)

Informations pratiques :
Dates : du 26 septembre 2007 au 7 janvier 2008
Lieu : Galeries nationales du Grand Palais 75008 Paris
Entrée square Jean Perrin
Accès : M° Franklin-Roosevelt ou Champs-Élysées Clemenceau.
Horaires : Tous les jours, sauf les mardis. De 10 à 20h et les mercredis et vendredis de 10 à 22h
A partir du 10 novembre, nocturne supplémentaire les samedis et dimanches jusqu'à 22h