Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Claude-Henri Buffard : Je hais l'été | Page d'accueil | Nathalie Tournillon : Légendes et récits de Paris »

01/09/2007

Eric Neuhoff : Pension alimentaire

 


Couverture :
'Comment est-ce que tu peux divorcer ? ' dit mon père au moment de l'addition. Nous avions déjeuné dans cette brasserie à l'angle de la rue du Bac et de la rue de Varenne où ils servaient un tartare au paprika assez unique.'

Biographie de l'auteur :
Père divorcé part avec ses deux enfants sur la Costa-Brava…..
Né en 1956, critique littéraire au Figaro, Eric Neuhoff a publié une dizaine de romans souvent salués par des prix : prix Kléber-Haedens pour Les gens impossibles (1986), prix Roger Nimier pour Les hanches de Laetitia (1989), prix Interallié pour La Petite Française (1997) et Grand Prix du roman de l'Académie française pour Un bien fou (2001).

Mon avis :
Ce livre est une histoire de divorce. Le narrateur analyse le manque de ses deux fils, et le retour sur une relation avec un copain (le mot ami est trop fort, le mot connaissance est trop impersonnel, je ne vois pas comment l'appeler autrement, une idée?) Il pourrait s'agir d'une énième histoire sans grand intérêt, sauf que l'angle de vue est intéressant, j'ai aimé le style (mais il s'agissait plus d'un concours de circonstance, j'avais besoin de faire une pause en lisant « le travail de la nuit » que je trouve passionnant mais pesant), et surtout Paris est un personnage du livre.
J'avoue j'adore les films et les livres se passant à Paris et lorsque les lieux et places de la ville sont bien utilisés (sans pour autant se transformer en guide touristique), j'ai immédiatement un a priori positif. J'ai apprécié cette lecture, mais ce livre ne me marquera pas. Par contre, je vais ajouter dans ma LAL cet auteur.

 

Commentaires

moi aussi j'aime beaucoup les livres qui se passent à Paris ! On se sent forcément un peu plus proche ;-)Et je retiens que tu lis quelque chose qui s'appelle "le travail de la nuit".J'ai hâte d'en savoir plus là !!!

Écrit par : Emeraude | 01/09/2007

Répondre à ce commentaire

Tiens, Laure en parle également ! ! :)

Écrit par : Clarabel | 01/09/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.