Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Henry James : Une vie à Londres | Page d'accueil | Marc Molk : Pertes humaines »

21/08/2007

Fanny Chiarello : Si encore l'amour durait, je dis pas

 

Couverture :
Allez... un martini, un petit dernier, et Fanny arrête l'alcool. Ce n'est pas une vie, à 25 ans, de prendre une cuite tous les soirs. Signe troublant d'instabilité. Comme toutes ces filles, que Fanny n'arrive pas à aimer plus de trois mois. Florence, Céline... maintenant Gaëlle. Tomber amoureuse, Fanny sait faire. C'est après que ça se gâte. Quand il lui faut réaliser qu'elle a tout pour être heureuse : un passionnant métier de vendeuse téléphonique, un délicieux appartement à peine morne et crasseux, une famille à l'écoute qui la comprend au moins une fois par siècle... et une douce amie qui ne saurait lui prendre la tête que pour l'embrasser, bien entendu. Que demander de plus ? Un avenir ?

Mon avis :
Déception. Comme quoi acheter un livre uniquement pour son titre n'est pas gagnant à tous les coups! Le style m'a un peu rappelé Beigbeder de 99 francs mais en pire, bien pire. Fanny boit, se plaint de sa vie de vendeuse téléphonique, de son amour non réciproque pour une fille... mais où va tout cela? Nulle part!

Commentaires

Le pompon de la nullitude est accordée à ce bouquin !PS : interdiction de me le refiler à un dîner de livres-échange, hein ! ;-)

Écrit par : Tamara | 22/08/2007

Répondre à ce commentaire

vu ma critique, j'aurais honte de l'amener à un diner livres échanges :)vais plutôt le lacher en book crosssing ou alors aller le revendre chez un bouquiniste :)

Écrit par : Stéphanie | 22/08/2007

Répondre à ce commentaire

Dommage, le titre avait effectivement l'air sympa ; ton désenchanté, ironie douce-amère... Tu peux toujours t'en servir comme cadeau empoisonné ;) En tout cas, merci pour la mise en garde!

Écrit par : jos du livrophile | 22/08/2007

Répondre à ce commentaire

eh bah, on peut dire que tu es franche ! tant mieux, ça nous évite des déceptions ;-)a propos du dîner livres échanges, faut s'inscrire auprès de toi ou de quelqu'un d'autres en particulier ?

Écrit par : Emeraude | 22/08/2007

Répondre à ce commentaire

@emeraudec'est bien auprès de moi qu'il faut s'inscrire pour le prochain diner je suis de "corvée" d'organisation :)

Écrit par : Stéphanie | 22/08/2007

Répondre à ce commentaire

J'ai connu des livres plus mauvais mais je partage ta déception(je m'en souviens encore, tiens, tellement le titre était prometteur)Un livre qui tourne en rond, une l'auteur qui se regarde ne rien faire... (... et j'attends avec curiosité ton avis sur "Je suis morte..." ;)

Écrit par : secondflore | 24/08/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.